Excite

Importance de l'alimentation des bébés

L'importance de l'alimentation des bébés est considérable pour le développement et la croissance ainsi que pour l'état de santé en général. Il existe des règles importantes à respecter et des choix judicieux à faire pour que le bébé prenne un bon départ dans la vie. Toutes les mamans le savent et bénéficient de conseils précieux prodigués par leur pédiatre. Cependant et surtout pour leur premier enfant, elles sont parfois désemparées par les problèmes qui peuvent se poser.

L'équilibre alimentaire d'un bébé est vraiment primordial pour qu'il puisse se développer de manière harmonieuse. Le lait maternel dans un premier temps est le meilleur des laits, car il assure un équilibre des besoins essentiels, mais de plus il permet d'instaurer une relation et un lien affectif très important. Il permet aussi d'éviter les risques d'allergie et il apporte les besoins en défense naturelle dont le bébé a besoin pour que son organisme soit capable de se défendre contre les agressions.

La prudence est de mise quand il s'agit de commencer à diversifier l'alimentation de l'enfant, en effet, il parait incontestable que le nombre d'allergies alimentaires augmente constamment. Certains aliments introduits trop tôt pourraient en être à l'origine autant que la façon dont sont cultivés aujourd'hui les aliments de base comme les fruits, les légumes et les céréales.

Tous ces paramètres sont prédominants et conduisent à déterminer l'importance de l'alimentation des bébés. Dans les premiers mois de la vie de bébé, le lait maternel permet de couvrir l'ensemble de ses besoins essentiels tout en étant sûr de ne pas avoir à gérer de problèmes de digestion ou d'allergie.

En effet, la qualité de ce lait permet de couvrir les besoins nutritionnels, il est pauvre en sodium et idéalement riche en vitamines, protéines, sels minéraux, acides gras, enzymes et glucides essentiels au développement du système nerveux et du cerveau au cours des premiers mois. Il est très riche donc il assure au bébé des nuits plus calmes. De plus étant naturellement riche en anticorps maternels, il permet de venir renforcer le système immunitaire encore peu mature, lui évitant ainsi infection et attaques virales ou bactériennes.

Ce lait a l'avantage aussi suivant l'alimentation de la maman de changer de goût, on peut ainsi penser qu'il contribue à l'éveil du goût chez le bébé. Il évolue aussi au fil du temps, liquide au départ, il s'épaissit peu à peu et devient plus rassasiant. Le bébé dose son besoin, il s'arrête de téter quand il le souhaite. De plus, la relation qui se crée est importante et elle crée un lien grâce à des moments calmes et de complicité extraordinaire. La tétée permet de prolonger le lien physique. C'est aussi une donnée importante. Si la maman ne peut pas ou ne souhaite pas allaiter, le lait maternisé est de plus en plus étudié pour se substituer efficacement à l'allaitement.

À partir de 4 mois environ, on peut commencer à diversifier son alimentation. D'une part pour l'éduquer au goût, mais aussi parce que ses besoins alimentaires changent et évoluent. Pourtant l'introduction devra se faire peu à peu et en évitant les aliments allergènes. Il a besoin de vitamines et d'oligoéléments qui lui permettent de se développer de façon harmonieuse. Il faut donc essayer de varier son alimentation de manière à lui apporter. Le fer est l'un des composants des plus importants. Il arrive d'ailleurs et c'est le cas des prématurés que l'on soit obligé de complémenter les rations en fer jusqu'à un an. La vitamine C permet son absorption, c'est pourquoi elle aussi est importante. Les vitamines D et K jouent un rôle non négligeable. Il est donc évident qu'il faut comme chez l'adulte ou le grand enfant diversifier lui apporter des quantités et un choix d'aliments variés afin de couvrir l'ensemble des besoins.

Limiter les risques d'allergie

L'importance de l'alimentation des bébés est évidente, mais il ne faut pas négliger qu'il est tout aussi essentiel d'éviter les aliments riches en allergènes afin de ne pas encourager les allergies. L'oeuf, le gluten, l'arachide et la protéine de lait sont 4 allergènes très puissants. Il n'est donc pas utile de les introduire trop tôt dans l'alimentation. L'enfant aura tout le temps dans les années à venir de les découvrir. C'est aussi le cas du chocolat, des graines, des protéines modifiées, des légumineuses, des fruits tels que la framboise, la fraise, la pomme, les bananes, la châtaigne, etc. et des fruits exotiques. Il est très important de respecter cette règle, car les allergies peuvent être difficiles à traiter et persistantes. Au moment de la diversification, l'introduction doit se faire avec un aliment à chaque fois, au cours de la même semaine. De cette façon, il sera plus facile d'isoler l'aliment en cause dans l'allergie.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016