Excite

Devenir végétarien sans risques et en douceur

Les nombreux scandales concernant la production et la distribution de la viande donnent envie de devenir végétarien, d'autant que des études font apparaître qu'une trop forte consommation de viande nuit à la santé. Il est possible de devenir végétarien en douceur, sans risques pour la santé et sans devenir intégriste, en quelques étapes.

Devenir végétarien : oui, mais !

Si l'abus de viande n'est pas bon pour la santé, principalement viande rouge et charcuterie, elle contient aussi des éléments indispensables pour le corps humain comme les protéines, certains oligo-éléments comme le fer, des vitamines, dont la B12 qui ne se trouve que dans les aliments d'origine animale.

Lorsqu'on choisit de devenir végétarien, il est impératif de bien connaître les apports nutritionnels des fruits, légumes, noix, graines, et autres aliments dont la consommation accrue permettra d'éviter des carences.

Tester son envie de devenir végétarien

Avant de renoncer définitivement à la viande, il ne faut pas oublier que tout régime entraîne des frustrations qui incitent à « craquer » plus souvent pour les aliments interdits.

On peut donc commencer par une période d'au moins deux semaines, pendant laquelle on consomme nos plats préférés, sans viande : pizza aux légumes, omelette, salade niçoise, taboulé… ainsi que des plats tout prêts que l'on trouve dans les magasins spécialisés.

Bien connaître les aliments végétariens

Une bonne information est la base d'un régime végétarien réussi, c'est pourquoi on s'informera très précisément sur les aliments « gourmands » qui peuvent remplacer la viande et on essaiera régulièrement des nouveautés, car la variété est garante d'une bonne santé.

Un autre moyen de supprimer les viandes est d'adopter des plats du monde entier, qui apporteront de la diversité et donc du plaisir.

Des protéines, mais pas de viande

Devenir végétarien implique de consommer certains aliments qui apportent des protéines végétales : l'avoine, le riz sauvage et le seigle, pour les plus riches, mais aussi les petits pois, les pois chiches, le boulgour, le quinoa ou le sorgho… Et certains sont encore plus riches en protéines que la viande, il s'agit des micro-algues, de la chlorelle ou de la spiruline, que l'on peut consommer sous forme de compléments alimentaires.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016