Excite

La diversification de l'alimentation de bébé

Après l'alimentation au sein ou au biberon, il faudra apprendre à bébé à découvrir de nouvelles saveurs et consistances. Cette étape de diversification de l'alimentation d'un bébé est cruciale pour l'avenir de l'enfant et son apprentissage d'une alimentation équilibrée et diversifiée. Voici quelques clés pour limiter les erreurs qui pèseront sur toute sa vie.

La première règle, avant de débuter la diversification de l'alimentation de bébé, il ne faut surtout pas se précipiter, car bébé doit rester au lait maternel ou maternisé, jusqu'à quatre mois ou même six. En effet, il semble que la recrudescence des allergies alimentaires chez les enfants soit due, entre autres, à une diversification trop précoce.

Toutefois, il ne faut pas attendre non plus trop longtemps, si l'on veut éviter l'apparition de troubles alimentaires liés au refus de découvrir de nouveaux goûts et textures. La deuxième règle très importante est qu'il ne faut introduire qu'un nouvel aliment à la fois.

La diversification débutera donc vers 4 ou 5 mois, avec l'introduction de quelques céréales sans gluten, en particulier des farines spécialement conçues pour les enfants, et des fruits et légumes en compotes ou en purées.

À partir de six mois on pourra commencer à proposer à bébé des viandes, poissons, yaourts ou fromages blancs, en lui donnant de petits portions soigneusement hachées et en évitant les viandes trop grasses.

À partir de huit mois, il est possible de lui proposer quelques recettes très simples, mais il faudra attendre que bébé ait atteint un an pour lui proposer des recettes plus compliquées et… des œufs.

Lors de cette étape, les parents devront éviter les déséquilibres alimentaires, en particulier en rajoutant une petite noix de beurre aux légumes, par exemple, car beaucoup d'enfants manquent de matières grasses pendant cette période.

Des précautions à prendre

Pendant cette étape si importante de diversification de l'alimentation de bébé, des vomissements répétés ou des plaques sur le corps ou le visage doivent inciter à consulter un médecin, afin de vérifier s'il s'agit d'une allergie à un aliment. Rappelons toutefois que le lait doit rester l'aliment principal des repas de bébé pendant toute cette période.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016