Excite

Faire son sirop soi-même : bonne idée pour une cure de vitamines

Le sirop est un bon produit qui permet de déguster une boisson rafraîchissante sans tomber dans l’immanquable bière lorsque l’été bat son plein. Bien entendu, c’est une boisson adorée des enfants. Il peut s’avérer judicieux de faire son sirop soi-même afin d’en limiter la teneur en sucre et d’y ajouter des fruits frais pour leur teneur en vitamines.

Pendant la saison des fruits rouges, pourquoi ne pas profiter de leur profusion pour faire un sirop soi-même ? Sirop de cerise maison, sirop de fraise et pourquoi pas sirop de framboise dans lesquels on peut ajouter basilic ou feuilles de menthe fraîches pour une ronde gourmande et bénéfique à la santé. En profitant du fructose contenu dans les fruits, on fait le plein d’énergie sans nuire à sa ligne ou à celle de sa progéniture… à condition bien entendu de ne pas ajouter autant de sucre que ne le font les industries alimentaires. Faire son sirop soi-même permet en tout cas de boire une boisson riche en eau, idéale pour se réhydrater.

Le mode de préparation d’un sirop maison est relativement simple. Il suffit de toujours bien laver les fruits à l’eau courante afin de les débarrasser de toutes traces de pollution, d’insectes, de poussière et – si les fruits sont traités – de résidus de produits chimiques. Il s’agit en tout cas d’une étape incontournable. Le must étant bien sûr d'utiliser des fruits bio pour faire son sirop soi-même.

Suit l’équeutage et le dénoyautage si l’on choisit de préparer un sirop maison à base de fruits à noyaux. Toutefois, si l’on dispose d’un bon mixer, on peut tout à fait broyer fruits et noyaux pour optimiser les saveurs.

L’autre étape importante est de laisser fermenter les fruits mixés pendant une à deux journées, au réfrigérateur. Ensuite, il ne reste qu’à passer la mixture dans un tamis tout d’abord, puis à la filtrer en utilisant un linge parfaitement propre (lavé, rincé, séché, mais qui n’aura pas été passé à l’assouplissant). Cette action permet d’obtenir un jus limpide, sans dépôt.

L’étape suivante consiste à peser le liquide obtenu, ce qui déterminera la quantité de sucre à ajouter. A titre indicatif, 600 grammes de sucre pour 500 grammes de jus est amplement suffisant. Les gourmands pourront monter jusqu’à 750 grammes de sucre pour un demi-litre de jus. Mais gare aux kilos sur les hanches…

Il ne reste plus qu’à porter ce mélange à ébullition. Compter quatre bouillons avant de laisser refroidir totalement. Transvaser le sirop froid dans des bouteilles à bouchon hermétique et conserver au frais.

Sirop maison à base de fleurs, cocktail de fruits, herbes aromatiques

Pour étonner sa tribu, pourquoi ne pas faire un sirop soi-même qui sorte vraiment de l’ordinaire ?

Sirop aux pétales de rose, sirop aux trois fruits ou sirop de persil et menthe par exemple permettront à chaque fin palais de se régaler. On peut aussi utiliser ces sirops maison originaux pour réaliser de fabuleux cocktails, à la fois goûteux et joliment colorés. La menthe est incontestablement à utiliser si l’on souhaite obtenir une boisson rafraîchissante que l’on peut servir en digestif sans risquer de s’alcooliser.

Un peu de sirop de cerise et amande maison dans un clafoutis permet d'obtenir un dessert unique.

Faire un sirop soi-même pour bénéficier des vertus thérapeutiques des plantes est une autre bonne idée. On peut soigner un mal de gorge avec le sirop de thym ou apaiser une indigestion avec un sirop de pissenlit.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016