Excite

Comment reconnaître les fromages les moins gras ?

Jusqu’au décret n°2007-628 du 24 avril 2007 modifiant l’étiquetage des produits laitiers, il était difficile de reconnaître les fromages les moins gras. En effet, l’étiquette indiquait un taux de matières grasses contenu dans l’extrait sec, peu parlant pour le consommateur. Désormais le pourcentage indiqué est calculé sur le produit fini. Il reflète donc exactement la part de graisse contenue dans une même masse de fromage, quel qu’il soit. Par exemple,100 g de camembert apportent 22 g de graisse alors que 100 g de fromage blanc (autrefois dit à 20 %) en apportent 3 g.

Pour tartiner, la Cancoillotte vient en tête

Pour se faire une première idée des fromages les moins gras, on peut affirmer que plus un fromage est humide, moins il est gras. Il faut toutefois éliminer de cette loi les « fromages à tartiner » issus de préparations dans les quelles est rajoutée de la crème. Ils ne portent d’ailleurs plus le nom de « fromage », mais de « spécialité fromagère ». Il en va ainsi des Cancoillotte 5%, ricotta 10 %, Saint-Moret 18 %, Vache-qui-rit 19 %, Philadelphia et Kiri 30 %, Boursin 40 %.

Les moins gras à poids égal : les fromages blancs

Le fromage blanc de base (celui qu’on disait autrefois à 20%) est fabriqué avec du lait écrémé et ne contient pas plus de 3 % de matières grasses. Son homologue fabriqué avec du lait entier, appelé autrefois à 40 % n’en contient encore que 8 %. La faisselle est à 6 %, les marques Fjord et Gervita sont à 10 % et les Petits-Suisses à 11 %.

Le quarté dans l’ordre : Cheddar, Chavrou, Camembert et Livarot

L’appartenance d’un fromage à une famille ne témoigne pas de son taux de matière grasse. Par exemple dans les pâtes molles à croûte fleurie (c'est-à-dire revêtue d’un doux duvet blanc), le Camembert est à 21 %, le Coulommiers à 24 %, le Brie à 29 % et le Caprice des dieux à 31 % de matières grasses. Il en va de même dans la famille des pâtes molles à croûte lavée avec le Livarot à 22 %, les Pont-l’Évêque et Époisses à 25 %, le Maroilles à 26 % et le Munster à 27 %.

Les divers bleus titrent de 27 % à 34 % de matières grasses. Chez les pâtes pressées non cuites le cheddar se démarque, avec ses 19 %, des Reblochon, Tomme de Savoie, Cantal, Édam, Saint Nectaire et Gouda qui frisent les 30 % de matières grasses. Dans la famille pâtes cuites, le Beaufort grimpe même à 34 %, tout comme l’Ossau-Iraty chez les chèvres et les brebis, famille où seul le Chavrou ne compte que 14 % de matières grasses.

Et les fromages allégés dans tout ça ?

Certes, presque chaque fromage a son homologue allégé, mais la plupart n'ont que l'apparence de leur modèle. Il est vrai qu'en étant 30 % moins gras, comme l'exige la législation, il leur est difficile de conserver le même goût. Une autre solution, à présent que l'étiquetage est plus explicite, est de se servir parmi les fromages les moins gras et consommer de petites portions.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016