Excite

L'appellation champagne sera mieux protégée en Chine

Le prestigieux vin français compte en effet mieux se défendre sur ce marché très prometteur, Pékin venant de reconnaître officiellement la prestigieuse indication géographique « Champagne ». Cette avancée a été acquise à l'occasion de la visite d'Etat du président français, François Hollande, en Chine le mois dernier, mais l'annonce en a été formalisée récemment à l'ambassade de France, dans une ambiance de fort optimisme sur les ventes.

Concrètement, le Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC), qui lutte dans le monde entier contre les copies ou les détournements de notoriété du label « Champagne », va désormais pouvoir saisir la justice chinoise de façon plus efficace. Les expéditions de champagne en Chine suivent une courbe ascendante impressionnante: 50 000 bouteilles en 2001, 500 000 bouteilles en 2006, un million en 2010, deux millions en 2012. Et la tendance s'accélère: on note plus de 50% de hausse de 2011 à 2012.

La Chine est désormais le cinquième marché du champagne en dehors de l'Union européenne, a résumé Jean-Luc Barbier, directeur général du CIVC, en rappelant que l'indication géographique (IG) constitue un droit de propriété intellectuelle spécifique. Le champagne devient le quatrième grand nom du secteur des vins et spiritueux à bénéficier d'une telle reconnaissance en Chine, après le cognac, le whisky écossais et la région viticole américaine de Napa Valley, a expliqué Mme Pei Xiaoying, directrice générale adjointe de l'Administration générale du contrôle de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine (AQSIQ). Les agences locales de l'AQSIQ vont désormais œuvrer à détecter les faux champagnes, a-t-elle promis. Dans un pays passé maître international de la contrefaçon, il y a du pain sur la planche.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016