Excite

Ouverture prochaine du Wikibar à Paris

A l’origine de l’idée un peu folle des verres comestibles? David Edwards qui souhaite remplacer le plastique et supprimer les déchets en nous faisant avaler les emballages. Résultat, depuis 2009, au sein de son laboratoire parisien, baptisé le Lab Store, il cherche et développe plusieurs procédés afin d’arriver à ses fins et de créer des emballages comestibles.

De la Wikiboisson (une sphère consommable molle remplie de jus d’orange ou de soupe) aux Wikiapéricubes en passant par le Wikicocktail (bille tapissée de zestes d’orange qui renferme du Cointreau), le laboratoire étudie tout. David Edwards, professeur en biologie et en ingénierie à l’Université d’Harvard, est donc à l’origine même de l’invention de ces wikicells. Le principe ? Un emballage alimentaire 100% comestible pouvant renfermer toutes sortes d’aliments et de boissons et apportant une valeur ajoutée gustative au produit. Grâce à cette innovation, le plastique est supprimé des emballages et permet ainsi la réduction des déchets.

Selon le site de lhotellerie-restauraiton.fr, le Wikibar, désigné par Mathieu Lehanneur, verrait donc le jour ce mois-ci, au N°4 de la rue du Bouloi, dans le 1er arrondissement de la capitale. Toujours selon le site, il vous sera possible de déguster « sur le principe d'un shot, une Piña Colada encapsulée dans une membrane de noix de coco, du Pastis isolé au milieu d'une capsule de menthe soit un Perroquet, un Irish Coffee conservé chaud dans une peau consommable au parfum de sirop d'érable ». Rassurez-vous, les membranes censées remplacer les verres ou les tasses sont constituées d'isomat (édulcorant), d'alginate (algues) ou d'autres liants. Au Wikibar, pas de gâchis donc puisque l’on consomme son cocktail et que l’on mange son verre une fois fini.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016