Excite

Pourquoi les fruits et légumes ont moins de saveur qu'avant ?

Les gens prétendent qu'aujourd'hui, les produits chimiques sont beaucoup trop utilisés et que cela a changé le goût des fruits et légumes et qu'ils sont, par conséquent, moins savoureux comme les tomates, les pommes ou encore les fraises, mais également tous les autres fruits et légumes victimes de l'industrialisation de masse qui a commencé après la Seconde Guerre Mondiale et a contraint aux agriculteurs un certain nombre de règles d'aspect, de couleur ou encore de conservation.

Tout cela a malheureusement provoqué le changement de nos fruits et légumes si saints pour la santé. Ainsi, aujourd'hui une tomate achetée en grande surface n'a presque plus de goût et a perdu de sa couleur comparée à celle cultivée soi-même ou acheté chez le petit agriculteur au marché du samedi matin.

Pour rester dans l'exemple des tomates, une équipe de biologistes américano-hispano-argentine a compri l'une des raisons du manque de goût des tomates produites en masse. Ils ont donc découvert que tout vient de la décision de sélectionner les tomates pour leur aspect visuel. Il faut que les tomates soient uniformément rouges dans les étals ou encore qu'elles restent dures pour résister au transport. Le trait génétique contrôlant l'uniformité du mûrissement dans la totalité de la tomate a été sélectionné vigoureusement pendant 70 ans, ce qui revenait à sélectionner celles qui étaient uniformément vertes, avant de devenir uniformément rouges sans se soucier de la qualité de la saveur. Avec succès, les tomates sont bien toutes rouges désormais et c'est pour cela, ont découvert les biologistes, qu'elles n'ont plus de goût.

Le beau a donc remplacé peu à peu le goût au fil des années.

Aujourd'hui, la consommation de ces produits sans goût ni texture ne choque plus personne faute de pouvoir comparer car nous ne connaissons que ça. Heureusement quelques petits producteurs militants, mais aussi certains grands chefs tirent enfin la sonnette d'alarme. Car outre le goût et l'aspect, c'est bel et bien le taux des vitamines, minéraux et autres bienfaits des fruits et légumes qui disparait également ! Des chercheurs ayant mesuré le contenu nutritionnel ont constaté que pour obtenir la même quantité de vitamine A que dans une pêche des années 50, il faudrait en manger 26 de nos jours ! Une étude canadienne en 2002 a été publiée concernant le taux de vitamines contenu dans 25 fruits et légumes sélectionnés. Résultat, environ 80% des végétaux testés ont vu leur teneur en calcium et en fer diminuer dangereusement. L'exemple de la pomme de terre est frappant puisqu'elle aurait perdu 100% de sa vitamine A, la moitié de son taux en vitamine C et en fer et le quart de son calcium. Sachant que ces éléments ont une influence majeure sur le bon fonctionnement du renouvellement cellulaire et du système immunitaire, cette constatation est plus qu'inquiétante. En 2007, un rapport du World Watch Institute confirmera cette thèse.

Les solutions sont simples:

Utiliser moins de produits chimiques et pesticides du côté des agriculteurs, se tourner vers une agriculture biologique plus respectueuse de l'environnement, du cycle des saisons et se rapprocher de ce que faisaient nos arrières grands-parents dans leurs champs à l'époque. Pour les consommateurs, acheter ses produits au marché plutôt qu'à la grande surface, se rendre dans les fermes de votre région où se trouvent toujours des passionnés de l'agriculture de qualité et non de quantité. Et puis, si vous possédez un jardin faites pousser vos propres fruits et légumes, cela vous demande du temps et de la patience mais le résultat dans votre assiette est garanti !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017