Excite

Préparer une boisson énergétique fait maison

En situation d'effort, il ne faut pas croire que se réhydrater est suffisant. Un corps qui utilise toutes ses ressources a besoin d'un apport constant de nutriments indispensables à notre corps. C'est pour cela que les boissons énergétiques sont préférables à l'eau. Ce n'est pas ruineux, car il est possible de préparer une boisson énergétique fait maison.

Pourquoi une boisson énergétique et comment la préparer

Rassasier l'organisme par une alimentation solide pendant l'effort est non seulement peu commode, mais peu efficace car son transit est lent. Une alimentation liquide est donc préférable.

La boisson qui convient aux situations d'effort doit compenser la dépense en eau, en glucides, nutriments divers et sels minéraux. De la sorte, les réserves ne s'épuisent pas et la fatigue est moindre.

La boisson de l'effort doit également être isotonique, c'est-à-dire avoir une densité proche de celle du sang pour être absorbée de la meilleure façon par l’intestin. Une boisson isotonique hydrate et nourrit rapidement et efficacement, ce qui permet de maintenir l'effort plus longtemps.

Il est facile de préparer une boisson énergétique fait maison. Pour un effort d'une durée inférieure à 2 heures, il suffit de sucrer du thé vert à raison de 30 g/l s'il fait chaud ou 70 g/l s'il fait froid et d'y jouter une pincée de sel. La boisson se conserve au réfrigérateur. Elle devra être consommée dans les 24 heures. Ce peut être également du jus de fruit frais dilué à 50 %.

Pour un effort supérieur à 2 heures le sucre ne suffit pas. À la boisson précédente, il faut additionner 35 g de maltodextrines que l'on trouve en boîtes dans les magasins spécialisés ou sur Internet.

S'il faut maintenir son taux de glycémie avant l'effort, ce doit être avec une boisson faiblement sucrée ou légèrement sucrée avec du fructose, et pas avec la boisson prévue pour l'effort.

Le bon dosage en sucre

Pour préparer une boisson énergétique fait maison il faut veiller à ne pas trop sucrer. En effet, un excès de sucre participe paradoxalement à déshydrater le corps qui parallèlement transpire. La quantité de sucre doit être nécessaire et suffisante pour ne pas épuiser les réserves de l'organisme et pour éviter le phénomène inflammatoire produit par l'effort soutenu, inflammation qui nuit à la bonne absorption du sucre et provoque les futures courbatures.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017