Excite

Tendance consommation : une poule dans son jardin

  • Getty Images

Un jardin, aussi petit soit-il est un bon prétexte pour posséder une poule. Oui, la poule a la côte, elle est même devenue le quatrième animal domestique dans l’hexagone. Focus sur cette cocottemania.

Difficile pour un consommateur de manger bien. Nos denrée alimentaires font l’objet d’une grosse crise de confiance. La faute à la production de masse et aux scandales alimentaires qui ont touchés récemment l’industrie de la viande.

Les consommateurs se sont réveillés devant l’horreur des conditions d’élevage industriel des gallinacées. Et la solution du bio n’est pas satisfaisante pour tout le monde. Elle coûte chère et n’offre pas toujours une garantie de qualité suffisante.

C’est pourquoi de plus en plus de ménages ont opté pour une poule dans le jardin. Jérôme Letourneau, responsable du site chemin-des-poulaillers.com qui propose des kits de poulaillers en ligne, explique qu’il en vend plus de 600 par mois. "J’ai des clients de toutes les régions : de Provence, du Nord, de Bretagne… Cela va du jeune couple qui s’installe en maison au retraité qui avait des poules dans sa jeunesse. Beaucoup vivent en ville ou en lotissement."

Et d'ajouter : "La raison principale du succès, c’est la malbouffe et la crise économique. Les gens reviennent aux bases, comme le faisaient nos grands-parents. C’était plutôt une tendance bobo au départ, cela devient aujourd’hui un vrai phénomène populaire."

Posséder une poule chez soit comporte de nombreux avantages.

Une poule est peu coûteuse et demande relativement peu d’entretien.

A l’instar de la chèvre -en moins encombrant-, la poule mange tout et recycle ainsi tous les déchets. Elle est capable d’engloutir jusqu’à 200 kg par an de restes variés : viande, légumes, fruit, tout y passe. La poule est ainsi capable d’alléger de manière significative la taxe des déchets qui se calcule au poids dans certaines communes.

Autre avantage, plus évident : l’œuf frais quotidien. Une poule pond en moyenne entre 200 et 300 œufs à l’année ce qui peut suffire à une consommation familiale. Directement du producteur au consommateur, on sait ce que l’on mange et l’œuf a inévitablement plus de goût. Du bio pour pas cher.

La poule est un animal docile très apprécié des enfants. Quel plaisir pour ces derniers d’aller chercher un œuf encore chaud dans un poulailler en pleine ville. La démarche prend ici une valeur éducative.

Enfin on dit que les poules élimineraient les parasites du jardin et les serpents. Pas besoin d’en avoir plusieurs. Les poules se contentent de votre compagnie et peuvent également se familiariser avec vos autres animaux domestiques.

Côtés contraintes, car il n’y évidemment pas que des avantages, on trouve la necessité de protéger la poule des prédateurs même en ville. Les renard peuvent attaquer notamment dans les lotissements. Avis aux jardiniers et jardinières : la poule a tendance à s’attaquer aux fleurs.

Tous les jardins ne se valent pas. Il leur faut de la terre pour picorer. La terrasse ou la cour carrelée n’est pas adaptée.

Enfin la poule salit. Il faut nettoyer régulièrement les fientes pour éviter les mauvaises odeurs.

Avantages pour certains, inconvénients pour d’autres : la poule chante après la ponte. Mais rien à voir avec le coq…

Fabriquer soi-même un poulailler ? C'est ici...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016